Belles affiches de salons

Aujourd’hui, j’aimerais rendre un petit hommage aux illustrateurs qui nous font rêver avec les belles affiches des salons de l’imaginaire. Je commence donc par Les magnifiques illustrations, sur le thème des dragons, que réalise Matthieu Coudray pour le salon Fantastique qui a lieu chaque année à Paris.

Matthieu coudray 1

Matthieu coudray2

Matthieucoudray4

Matthieucoudray3

Matthieucoudray5

Superbe , non ?

Vous pouvez en voir plus sur son site.

Et le féliciter sur son Facebook.

 

 

Wake the dead – Frédéric Szilinder

wake-the-dead-frederic-czilinder-

Deep Harbor, charmante petite bourgade du Massachusetts : son port de pêche, sa conserverie, son unique hôtel, son lycée et ses hautes falaises battues par les embruns.
Un havre de paix jadis fondé par des colons anglais sur les terres ancestrales des indiens Wampanoag.
Deep Harbor : ses bois, ses marais, son cimetière, ses secrets…
Deep Harbor : 12.347 habitants. Et encore plus de macchabées.
Beaucoup plus.

Dans ce roman zombiesque on part sur des bases ultra classiques : une bourgade américaine comme on en voit dans plein de films, des personnages attendus comme le beau quaterback à baffer et sa copine cheerleader, le petit couple d’ados amoureux et timides, le maire incompétent et un genre de shériff Brody. Surtout, cerise sur le cheese-cake, l’histoire se déroule une nuit d’Halloween.

Après quelques pages on peut se demander si on va s’ennuyer avec cet air de déjà vu mais pas du tout. Fredéric Czilinder connaît ses classiques ce qui ne empêche pas de les maîtriser parfaitement . Une bonne chose tout d’abord, pas de virus dans Wake the dead mais une malédiction liée à l’histoire de la ville, ça change un peu. Après quelques chapitres d’exposition pas trop longs, le lecteur est entraîné dans une histoire sans temps mort avec des zombies à foison, des scènes bien gores et des moments de bravoure. C’est, pour les amateurs, assez jubilatoire. L’auteur ne fait pas de cadeau à ses personnages et ceux-ci ne se contentent pas d’être des clichés, ils sont bien dépeints dans leur peurs, leurs peines, leurs doutes.

Le style est simple, visuel et efficace, on frôle la parodie sans y tomber. C’est un hommage réussi à ses maîtres (King, Wes Craven ou Lovecraft) que ce Wake the Dead qui a sa place parmi les classiques du genre. La fin ouverte appelle une suite qui est en cours d’écriture.

Amis amateurs de zombies, vous allez dévor…euh, adorer Wake the dead !

NB : Il existe vraiment un groupe de rock nommé Wake the dead . Amusant, non ?

Auteur : Frédéric Czilinder
Éditeur : Armada
Couverture : Michel Borderie
Pages : 312
Prix : 16,00 € (version brochée)
5,99 € (numérique)

ISBN : 979-10-90931-68-8

Sauvons les Editions Voyel

Editions voyel

En grande difficulté depuis quelques mois à cause de librairies indélicates et d’un distributeur borné et gourmand,pour rester poli, les éditions Voyel lancent un appel au secours. L’affaire est bien résumée sur leur site. Il y a quelques années, Lokomodo, un autre distributeur-arnaqueur, avait déjà eu la peau de maisons d’éditions de l’imaginaire. A chaque fois le bras de fer , trop inégal, tourne en leur faveur.

Pour récupérer son stock de livres, bloqué chez le distributeur Pollen, Voyel a besoin de 15 000 €.

Nous pouvons, vous pouvez sauver Will… euh, Voyel !

C’est simple. Grace à une campagne Ulule. On donne ce qu’on veut mais à partir d’une certaine somme on gagne des cadeaux :

  • A partir de 10,00 € des goodies (marque-pages, cartes postales…)
  • A partir de 15,00 jusqu’à 15 nouvelles  (Fantasy, fantastique, SF)
  • A partir de 45,00 € jusqu’à 4 romans et des livres de coloriage.

La campagne de collecte dure jusqu’au 30 juin ! Foncez pour ne pas laisser 9 ans de travail dans l’imaginaire tomber à l’eau !  (désolé Willy)

Et c’est par ici que ça se passe !

 

Leur Facebook.

 

 

 

Présences d’Esprits No 88

PdE88-couv

Un numéro printanier , qui est consacré au Post-apocalyptique. A force d’en parler, il va peut être arriver, qui sait ? En attendant vous trouverez dans ce numéro un dossier complet ainsi qu’un entretient passionnant avec une passionnée : Nathalie Dau.

Au sommaire :

  • Dossier : Post apocalyptique
  • Interview : Nathalie Dau
  • Reportage : Le festival international des jeux de Cannes 2016
  • Burger et sushi : Gunnm
  • Nouvelle : Le point Q de Dominique Lémuri

Et les rubriques habituelles : Des nouvelles de la Galaxie !, Lectures, BD, Jeux, Visions, Illustrations…

Présences d’Esprits #88

Couverture : Ismael Ba.
54 pages N&B + 4 pages couleur
5 euros

 

Profitons de la vie et de PdE avant l’apocalypse !

Brève de taverne 85

Taverne
Un passant s’apprête à uriner dans une rue sombre de Bélianthe quand un nain qui passe par là, lui dit :
– Arrêtez tout de suite, il est interdit de pisser ici ! Vous risquez de gros problèmes avec le guet. Suivez-moi.
-Ah bon mais je…
L’homme suit le nain qui l’emmène dans un joli square arboré et lui montre un mur.
– Vous pouvez pisser là, ça ne risque rien.
L’homme, plein de gratitude, commente tout en pissant :
– Ah, merci, on peut le dire que c’est ça l’hospitalité Béliantaise !
– Ah pas du tout, c’est le mur de mon voisin elfe !