Le Crépuscule d’Ǽsir – Elie Darco

LeCrepusculedAEsir

Primo, il faut déjà savoir que ce roman est un one-shot donc il n’y aura pas 15 volumes à acheter, c’est rare en fantasy. Deuzio c’est de la dark fantasy. Qu’est ce que c’est ? Non pas des aventures dans le noir mais de la fantasy sombre, violente et réaliste. Foin de gentilles licornes donc.

Pour le coté sombre et violent on est servi d’entrée car c’est le récit d’une chute brutale de ce qui reste de la civilisation atlante réfugiée dans les monts de Thulé. Les érudits, les sages sont anéantis par une attaque de créatures immondes et mystérieuses.

Les deux tourtereaux, Aldéric et Viviana en réchappent miraculeusement et sont séparés. On va donc suivre leurs mésaventures dans un monde hyperboréen que n’aurait pas renié Howard. On s’attend à voir Conan surgir à tout moment.

Beaucoup de points forts dans ce roman. D’abord, l’univers qui est bien décrit et du coup assez réaliste. Ensuite, les deux personnages principaux que l’on suit au plus prés et dont on a envie de savoir le destin. Ils ne sont pas manichéens mais plutôt complexes et emplis de contradictions… comme tout un chacun, non ? Elie Darco a aussi soigné les personnages secondaires comme Orbelon et Akänelor qui se dévoilent au fur et à mesure et vont réserver de sacrées surprises.

Le style fait aussi la qualité d’un livre et, ici, l’autrice l’a travaillé pour nous plonger dans l’ambiance de mondes oubliés.

Et n’oublions pas l’histoire en elle même emplie de scènes spectaculaires et de rebondissements et qui se termine en apothéose. Bref, c’est une réussite.

Je termine en félicitant Tania Sanchez-Fortun pour sa splendide couverture.

 

Éditeur : Plume Blanche

ISBN 9791094786550

Pages : 382

Prix :19.99 €

 

 

Publicités

Brève de taverne 133

Taverne

Zordar rentre chez lui un soir après une tournée des tavernes.

Sa compagne est déjà au lit mais ne dort pas.

A un moment, elle entend un grand bruit dans l’escalier et  demande :

– Qu’est-ce qui se passe ?

– Ma chemise est tombée !

– Mais ça ne peut pas faire autant de bruit !

– C’est parce que j’étais encore dedans !

Brève de taverne 132

Taverne

Au cours d’une bataille, trois guerriers ont été assommés par un troll. Ambrosius vient vérifier leur état. Il leur demande :
– Combien font 3 fois 3 ?
Le premier répond:
– 648.

-Pff, Il n’est pas guéri, souffle Ambrosius.
Le deuxième répond:
– Vendredi.

– Houlà ! Idem pour celui-là.
Le troisième répond:
– Cela fait neuf.
– Bien! Tu es guéri! Mais comment as-tu fait pour trouver ?
– C’est tout simple : j’ai divisé 648 par vendredi !

Bloody Week-end 2019

Ça va se passer le week-end prochain à Audincourt. C’est le fameux festival du film fantastique crée par Loïc Bugnon. L’ambiance promet d’être terrible !

Je serai aux côtés de mon amie Cécile Ama Courtois pour ce qui sera, peut être, le dernier tour de piste de Zordar, suite à la fermeture des Éditions L’ivre-Book.

Alors si vous êtes dans le coin n’hésitez pas à venir me saluer !

Le site du salon : https://bloodyweekend.fr

Effluvium – Didier Graffet / Xavier Mauméjean

Effluvium

 

Depuis deux décennies, Didier Graffet nous éblouit avec ces couvertures de romans de l’imaginaire, chez Bragelonne bien sûr mais aussi chez l’Atalante ou encre Gründ. Cette fois c’est du Steampunk stratosphérique qu’il nous avec cet ouvrage consacré à Paris et New York dans des versions alternatives et éblouissantes mais aussi à des mondes anciens ou inconnus. C’est un peu la suite du livre sortit en 2013 , « Steampunk, de vapeur et d’acier ».

Chaque page nous ouvre une fenêtre vers un rêve éveillé et donne un énorme shoot à notre imaginaire avec ces bâtiments sublimes et ces vaisseaux incroyables.On sent une parfaite maîtrise aussi bien dans l’architecture, dans la conception des machines que dans le jeu des couleurs. Jules Verne est en embuscade !

Le livre est divisé en quatre chapitres et agrémenté de textes explicatifs de Xavier Mauméjean. Les dessins sont présentés soit en pleine page soit avec des ébauches dans la page de gauche qui permettent de voir l’évolution de chaque oeuvre.  Il va sans dire que le grand format de l’ouvrage est parfaitement adapté. A la fin les gourmands trouveront quelques crayonnés ainsi que des interviews des deux compères.

 

Si vous aimez voyager et rêver de votre canapé, n’hésitez pas à vous procurer Effluvium qui reflète de manière magistrale le talent de Didier Graffet.

 

 

Éditeur : Bragelonne

Format : Beau livre

ISBN : 9791028110550

Pages: 120

Prix: 30.00 €